jeudi 3 mars 2011

Nin-Jutsu / Le Principe Suprême du combat ou l’Art de la Paix

Le Principe Suprême du combat est la paix. Bien qu'il faille longtemps pour se débarrasser de ce sentiment de rancœur, d'envie de rendre selon la loi du Talion , l'avancé sincère sur la route sait qu'il ne peut y avoir de vainqueur dans une guerre.
Il sait que Karma, en tant que principe supérieur, régit sous Dieu l'Univers visible selon une loi de rétribution. Les causes entraînent des justes effets. Justes dans leur proportion et leur qualité. Lorsque son ego, tari d'énergie vitale s'efface en mourant et que l'âme éclaire ses ténèbres, l'avancé comprend l'effet exponentiel qu'engendre la vengeance.
Il s'attelle alors à désamorcer la violence. Lorsqu'il parvient à transmuer ses passions, la haine est supplantée par l'amour, un amour à mille lieux de l'amour fusionnel anciennement éprouvé. Mais animé par cette force qui lie, cette force de cohésion, il supplante en esprit la volonté même de passer à l'attaque de celui qui se croit son ennemi.
Jamais principe supérieur en quelque connaissance n'encouragera autre chose que la paix. Car plus on monte dans l'évolution, plus on perçoit cet interconnexion qui lie si vitalement les êtres vivants. Nous partageons notre existence avec Tout Ce Qui Est dans l'Univers, sans que notre conscience puisse dans un premier temps utiliser notre mental pour le faire. Puis à force de purifier nos corps inférieurs, notre nature spirituelle nous permet de voir que la séparation est une notion issue de l'illusion de nos sens inférieurs.
Parvenir à un niveau de maîtrise du Ninpo, ou de tout autre art martial, qui nous permette d'admettre que certains congénères sont parfois violents sans pour autant, si nous y sommes confrontés, céder nous même à leur violence, est un but.
Paradoxalement pour l'ego du débutant, l'avancé est conscient d'avoir à édifier un temple de vie. Cette édification ne peut se faire avec le fruit de la guerre. Au contraire le fruit de l'amour lui permet de tenir ses pierres.
Rechercher la Vérité humblement et honnêtement, en marchant patiemment sur la route de la Connaissance est une vie que je vous souhaite. Car elle remplie merveilleusement les vides douloureux de la vie matérielle pleine de formes vides de sens.
Trouvez le courage en écoutant votre cœur qui, si vous êtes honnête, restera léger pour toujours…ce qui est un luxe en soi.
« Le Grand Centre (que nous avons appelé la Vacuité=Vide=Quintessence=Mu en japonais) se divise en Yin et Yang, Yin et Yang se différencient en Cinq Éléments et ces derniers se réduisent en Yin et Yang, lesquels rentrent au Grand Centre… »
Le plus grand secret des Ryu (écoles) traditionnels de sabre japonais était « Sans Épée ». Ceux qui veulent devenir Maîtres, dépassant les théories de concours et de rivalité des Cinq Éléments, doivent parvenir au secret de la Nature, et considérant Yin-Yang dans la nouvelle perspective plus élevée, doivent s’assurer de la vérité « Sans Aiguille », marque du véritable Maître…
Cette perspective nous parle évidement du fusionnement du deux, Tao (Yin-Yang) ou Féminin et Masculin Sacré, en Un. Ce travail représente le passage entre le petite moi égotique et égoïste, et le Soi glorieux.


                                                                                     Jean-Christian Balmat




                                                                                     Jean-Christian Balmat



Depuis 1991, nous vous proposons :

·       Stages intensifs
·       Semaines intensives
·       Camp d’été

Aucun commentaire:

Publier un commentaire