lundi 11 juillet 2011

Nin-Jutsu: La non-violence


 le Principe Suprême du combat est la paix



 "devenir Bouddha dans cette vie", Wikipedia 2018

Bien que cela semble un paradoxe pour le néophyte, le Budoka poursuit un seul but : la Paix.
Lorsqu’un individu éprouve de la haine, il est susceptible d’être violent avec ses congénères. De même lorsqu’une nation éprouve de la haine à l’encontre d’une autre, le risque de guerre est au paroxysme.
Comme nous l’avons vu plus haut, la haine est un sentiment instinctif relevant du sentiment d’agression et du besoin de se défendre. En parvenant à maîtriser ses émotions, le pratiquant ne fait pas que de diminuer la haine, il la transcende.
La haine et la violence ont un effet séparatif et génèrent donc une énergie répulsive. Mais c’est surtout des forces qui s’opposent l’une à l’autre, valorisées par les Bujutsu, elles ont une conséquence destructrice.
La non-violence n’est pas dans ce contexte une éthique particulière, mais l’action de se mettre en harmonie avec les forces de l’Univers. C’est la capacité de s’adapter à notre environnement tant climatique que social, tout comme l’eau s’adapte au verre sans perdre sa nature. La non-violence est un comportement qui permet de s’adapter, en évitant tout conflit, à toute énergie, tout acte, toute émotion, toute pensée. Ce qui ne veut pas dire que la non-violence soit une justification à la lâcheté et l’atonie.
Alors que le Bujutsu valorise la violence cruelle, implacable et le rejet de l’inconnu, le Budo donne le pouvoir de transcender cela en force d’amour et apprentissage afin d’acquérir de la connaissance.
Par un travail intérieur sincère, l’être humain évolue de la haine vers la perception de l’amour universel, qui conduit à l’unité intérieur et précède au travail final.




                                                                                     Jean-Christian Balmat



Depuis 1991, nous vous proposons :

·       Stages intensifs
·       Semaines intensives
·       Camp d’été





Aucun commentaire:

Publier un commentaire