mardi 13 septembre 2011

Nin-Jutsu: Le Ki et le Kiaï (article 2)

Le Kiaï et son utilité

On distingue plusieurs situations où le Kiaï est utile :
  1. Le Kiaï émit lorsque qu’une personne est surprise et émit un cri afin d’exorciser sa peur soudaine.
  2. Le Kiaï défensif en cas d’attaque qui lorsqu’il est sincère et émit à pleine puissance peut arrêter l’attaquant.
  3. Le Kiaï précédant l’attaque afin de transcender la peur de passer à l’action.
  4. Le Kiaï lors de l’attaque en elle-même.

Le Kiaï est un son émis par l'être humain dans certains cas particuliers :
  • lorsqu'il est surpris et extériorise sa peur sous la forme d'un cri afin de la transcender.
  • lorsqu'il a besoin de force durant un effort ou un combat afin de se donner du courage afin de réaliser un travail ou de placer une attaque.
  • Lorsqu'il est en groupe et qu'un cri commun permet d'unifier le groupe et d'en diriger les forces dans une seule et même direction. Il permet aussi de conditionner les adversaires.

Le Kiaï est un moyen naturel et instinctif de l'être humain de transcender le sentiment de peur en courage. Il est utilisé de la me manière dans une grande partie du règne animal. Cependant l'être possède la capacité de travailler son Kiaï en pleine conscience.
Sachant que la peur inhibe l'Elément Eau et empêche un bon passage à l'action, le fait de travailler le Kiaï permet au pratiquant de manifester pleinement son Ki.
Le travail du Ki et le développement du Hara sont des notions qui concernent la vie intérieure de l'être humain. Par contre le travail du Kiaï nous amène dans la gestion de la relation à l'Autre. L'Autre qui dans ses différences peut nous apparaître plus fort voir invincible. Dans ce cas, la qualité de notre Ki change et sa quantité diminue: l'acte que nous avions prévu devient irréalisable. Dans la vie courante ou sur le tatami, lorsque nous faisons face à l'Autre, nos Ki agissent l'un sur l'autre tant au point de vue de la qualité qu'au niveau de la quantité. Simplement dans ces types de confrontation, le plus fort gagne et domine l'autre à tous points de vue.



Le Ki et Les Trois Cerveaux

Il existe trois 3 « types » de cerveau, du plus primitif au plus évolué, nous avons:
  • Le cerveau reptilien ; l'Elément Métal, lié au comportement instinctif; aux pulsions-répulsions et maintient des fonctions vitales de base
  • Le cerveau mammalien (à double composante: Elément Eau lié au mammalien conscient et l'Elément Feu lié au mammalien inconscient) lié à tous les rituels comportementaux qui définissent nos comportements en société. Tous les échanges sociaux sont donc régis par ces différents rituels[1], dont nous sortons plus ou moins victorieux. La victoire étant le gain d'énergie et non le gain en termes d'ego.
  • Le cerveau cognitif (à double composante : Elément Terre lié au cognitif conscient et l'Elément Bois lié au cognitif inconscient)

Le Kiaï nous permet de nous ressourcer en cas de besoin à la pulsion de vie primordiale du cerveau reptilien. Cette pulsion de vie à laquelle nous allons nous relier afin de profiter de sa nature : une force qui est en essence expansive, constructive et positive.
Le Kiaï permettra également d’imposer sa domination ou de sortir d’une position de soumis (rituels du cerveau mammalien) afin de ne pas se faire « écraser » (et, dans ce cas, de symboliquement mourir) par le Ki de l’Autre.
Le Kiaï est le « véhicule » du Ki, ce dernier pouvant pleinement s’épanouir.


                                                                                     Jean-Christian Balmat



Depuis 1991, nous vous proposons :

·       Stages intensifs
·       Semaines intensives
·       Camp d’été


Extrait du livre : « L’Essence du Ninpo Nin-Jutsu ou le Principe d’Invisibilité » en cours de parution.


[1]    Les 7 rituels comportementaux: rituels de provocation, d'affrontement, de territoire, de domination, de soumission, de sélection et de séduction. Pour plus de détails veuillez vous référer au chapitre ci-dessous consacré au cerveau.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire