jeudi 1 mars 2018

Nin-Jutsu: La Non-Résistance (bases) – article 1


Souvent[1], l'Ignorance conduit le pratiquant débutant à rechercher l'efficacité par la force. Lors d'une attaque, le débutant réagit comme un robot, via son inconscient. Et sa force ainsi mise en mouvement tente de détruire la première.
Définition du mot « force » : « Lorsqu'une composante de l'Univers exerce une action mécanique capable de créer une accélération, c'est-à-dire une modification de la vitesse d'une autre composante[i], nous sommes en présence d'une force ».
La Non-résistance en fait est un long chemin qui passe par l'acceptation de l'Autre et son énergie : nous ne pouvons nier la force qu'il nous imprime. Plus rapidement nous parvenons à rester dans la souplesse plus rapidement nous progressons. 
Nous avons donc deux extrémités du même axe de progression :
·        La Réaction du débutant : un coup pour un coup, si possible en faisant encore plus mal que ce que l'on endure personnellement ! Force contre force. Domaine de la destruction, de la négation, de la mort.
·        La Réponse du pratiquant confirmé : quelle que soit la force ressentie, peu importe que cela soit une pensée, un sentiment, une émotion, un coup physique, nous plions sous le coup pour de nous retirer dans nos racines afin de mieux continuer notre route, dès que la tempête
·         se sera calmée.
La réaction est la négation de l'expression de la différence de l'autre, imprimer sa propre vision du monde à ses congénères. Ce qui équivaut symboliquement à « tuer l'Autre » (ou être tué par lui). C'est être rigide. Or, la rigidité, qu'elle se situe au niveau psychique ou physique, est la preuve de la présence intérieure d'une peur énorme. La réaction conduit à la séparation de ce qu'on l'on appelle la Vie. Séparation de quoi ? Des aspects binaires de la vie intérieure, le Yin et le Yang, l'aspect féminin et l'aspect masculin de notre personnalité. Pour donner un exemple simple, imaginez que vous vouliez avoir un enfant. Il semblerait tout naturel de trouver d'abord un conjoint, il en est de même intérieurement. Extérieurement, lorsque nous nous allions à l'Autre de polarité inverse, nous pouvons avoir un enfant avec, en principe, un fort lien d'amour. Intérieurement, le fait de prendre conscience de nos deux composantes et de les valoriser entretient la vie. L'inverse, un manque de communication interne, une disharmonie entre nos deux polarités entraîne immanquablement la maladie.
Nous ne faisons extérieurement que ce que nous savons faire intérieurement. Le pratiquant honnête va vite comprendre que détruire l'Autre, c’est se détruire lui-même. En cherchant à admettre que l'Autre existe comme bon lui semble, dans son espace personnel, le pratiquant honnête pourra pleinement prendre place dans son propre monde, devenir le dieu de son univers. Il saura avec le temps, mettre une limite entre la tolérance et le fait de laisser l'Autre décider à sa place ou le mettre en danger.
De plus, la réaction est l'esclave de l'action dont elle est l'effet. Le débutant qui réagit perd son propre libre arbitre, son individualité, et devient la marionnette de l'attaquant ! Très vite, on se rend compte que le combat est en fait un jeu d'esprit ou, devrais-je dire, un jeu de force d'esprit. Réagir empêche d'acquérir l'expérience, la leçon que nous recevons. Souvent, un manque d'humilité empêche de recevoir une leçon, mais en combat comme ailleurs, notre ennemi est de facto notre meilleur ami... au moins à long terme. C’est par lui, qui matérialise un obstacle sur notre chemin de vie, que nous progressons en conquérant des sommets insoupçonnés de notre personnalité. C’est grâce à lui que nous transcendons des limites infranchissables jusqu’à son intervention.
La réponse, par contre, implique la pleine acceptation de l'autre dans sa différence. Le sentir, l'intégrer et puis seulement répondre avec son potentiel entier. C'est là le secret: plus on répond, plus on se développe d'une manière évolutive et plus nous sommes évolués, mieux nous pouvons répondre.
La réponse implique que nous soyons pleinement actifs, contrairement à la réaction, durant laquelle nous ne faisons que l'inverse de l'autre, ce qui revient à être à ses ordres. En répondant, nous faisons preuve d'adaptabilité, ce qui est La condition sine qua non de la vie dans la Création et une obligation si l'on veut parvenir à l'invisibilité.


                                                                                     Jean-Christian Balmat


L’école de Ninpo Nin-Jutsu vous propose un enseignement authentique depuis 1991 :
·        Cours hebdomadaires
·        Stages intensifs
·        Semaines intensives
·        Camp d’été
·        Formation Modulaire
·        Cours Ueshi-Daeshi



[i]              Ce qui induit un déplacement ou une déformation de l'objet

Aucun commentaire:

Publier un commentaire