mardi 4 septembre 2012

Nin-Jutsu: Voie du guerrier



Dans le monde moderne nous n’avons plus à vivre dans une société formée de clans ou de nations constamment en guerre. Malgré tout le travail qui reste à réaliser, l’humanité a évolué vers le pacifisme et la démocratie.
Les différentes stigmatisations qui s’appuyaient sur les races, les sexes, les cultures et les religions s’estompent à mesure que la scolarisation, l’exogamie[1] et les échanges culturels apparaissent. Bien que cela ne soit pas parfait, il est indéniable que l’homme et l’humanité entière se pacifient.
Alors qu’avant l’ennemi se trouvait à l’extérieur, la guerre moderne que mène le Budoka est une lutte bien réelle mais intérieure et qui vise à transcender sa nature instinctive hormonale négative en principes supérieurs. Cette guerre contre la médiocrité, la suffisance et tous les comportements négatifs est la seule vraie guerre sainte qui vaille la peine d’être menée.
Dans une première étape, nous vivons fréquemment tenté par :
·         Sept démons (ou sept péchés capitaux) sont la luxure (abus des plaisirs sexuels), l’avarice, l’envie, l’orgueil, la paresse, la gourmandise et la colère.

Puis nous évoluons vers :

  • sept vertus confucéennes du Bushido : Droiture, Courage, Bienveillance, Politesse, Sincérité, Honneur, Loyauté. Vertus qui sont symboliquement nos sept anges.

Lorsque les conflits de l’ange et du démon cessent, le silence se fait, laissant ainsi la place au Vide.


                                                                                     Jean-Christian Balmat



Depuis 1991, nous vous proposons :

·       Stages intensifs
·       Semaines intensives
·       Camp d’été






Article extrait du livre « L’Essence du Ninpo Nin-Jutsu ou le Principe d’Invisibilité » en cours de publication.



[1] L’exogamie est le fait de construire un foyer avec un conjoint issu d’un autre clan que celui dont on provient. Elle s’oppose à l’endogamie qui est le fait de constituer une famille avec une personne issue de notre clan.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire