mardi 28 janvier 2014

Nin-Jutsu: Les deux aspects de la Force

Introduction


Que l’on parle de pensée, d’émotion, d’acte ou de parole ; nous avons tous le choix entre :
Le bon côté ou le mauvais de la Force !
Lors de chaque décision, chacun de nous se retrouve devant le choix de privilégier sa Lumière ou son Ombre.
Le libre arbitre nous parle de cette liberté de choisir la forme que la personne désire donnée aux pensées, d’émotions, d’actes ou de paroles.
Il est évident que de semer « ce qui construit » et complètement différent de semer « ce qui détruit » …au moins au niveau de la récolte.


Nourrir le bon ou le mauvais lion intérieur


« Un soir, il y a bien longtemps dans un village africain, alors que le soleil se couchait à l’horizon, un enfant demanda à l’Ancien ce qu’était l’Homme. Ce dernier lui répondit que chaque être humain possédait en lui deux lions :
·       Un bon lion, qui correspondait au pouvoir de l’Homme de faire le bien, de construire, d’être positif et de tisser des liens avec tous les êtres habitant sur Terre dans l’amour
·       Un mauvais lion, qui représentait le pouvoir de l’être humain de faire le mal, de générer de la douleur, de détruire et de combattre tout ce qui n’était pas lui.
L’Ancien dit à l’enfant que la Vie se résumait à faire un grand choix : nourrir le bon ou le mauvais lion. Il lui expliqua que de ce choix dépendrait tout ce qu’il allait récolter dans sa vie.
L’enfant n’oublia jamais les paroles de l’Ancien et compris vite que ce choix était un énorme pouvoir en lui et se mit à observer dès le lendemain les gens du visage sous ce nouvel éclairage. Il se rendit vite compte qu’il lui appartenait de choisir, entre le bon et le mauvais côté de sa personnalité ».



Sa conscience ou l’intersection entre les deux choix


Notre conscience est cette instance intérieure qui évalue chacun de nos actes et nos paroles selon une référence « bon-mauvais ». La conscience est au-delà de l’apparence, au-delà de brouhaha de la relation extérieure. Elle pèse et sous-pèse chacun de nos mouvements dans le monde extérieur en fonction de ce qu’elle a déterminé comme « vrai-juste-bon » intérieurement.
Être en phase avec sa conscience ne représente-t-il pas tout simplement une totale cohérence entre ce que nous sommes intérieurement et nos actes dans le monde extérieur ??
Je le crois et suis convaincu que l’enseignement positif, que nous pouvons trouver dans chacune des religions et philosophies dont notre génération est héritière, est qu’au final c’est avec nous-mêmes que nous vivons et l’essentiel est de bien…le vivre !
Notre conscience est cet observateur impartial qui nous observe jouer nos rôles. L’impartialité de l’observateur est obtenue simplement par détachement que ce dernier a par rapport à l’acteur et au jeu dans lequel celui-ci est impliqué.
Nous pouvons tous faire un grand pas en direction de la prise de conscience en nous donnant le droit de nous placer en observateur de notre propre vie (voir mon article sur la « récapitulation ». En osant se regarder soi-même, la personne, qui qu’elle soit, quel que soit son passé, acquiert le pouvoir d’améliorer son futur en changeant en plein conscience dans le présent dans le ICI et MAINTANT !



Vivre sans aucun regret


En acceptant d’avoir  constamment un regard objectif sur notre vie chacun de nous, pourvu qu’il le décide, peut entamer une vie dans un processus constant d’amélioration positive…et éviter une fois pour toutes, les regrets, les angoisses, la nostalgie du passé
L’ « amélioration constante positive » est une attitude qui génère concrètement :
·       La prise de conscience par la personne qu’elle a entièrement le choix de ses actes, qu’elle peut décider pour elle-même ce qui est bon pour elle
·       qu’elle puisse parfaitement admettre et accepter d’avoir fauté ou d’avoir mal fait quelque chose par le passé, car elle sait qu’elle a le pouvoir de changer cela Ici et Maintenant.
·       Le sentiment de marcher constamment vers le Mieux, le Plaisir, le Bonheur en devant l’architecte de sa vie



Oser des choix forts


Prendre pleinement conscience de la portée de nos actes et paroles nous permet de choisir le meilleur aspect de notre pouvoir d’action.
Car aussi petit que l’être soit il possède en lui les ressources de choisir la qualité de ce qu’il sème. Et le passé nous a souvent démontré que ceux qui avaient osé semer un rêve l’avaient souvent récolté…pourquoi pas vous ??



Conclusion


Il est évident qui nous avons tous la capacité de faire bien ou mal les choses. C’est la façon dont nous choisissons de les réaliser qui nous définit.
Prendre la mesure de sa conscience et s’y aligner nous permet d’évoluer en tenant compte des enseignements de notre propre passé.
La pratique des arts martiaux est une façon parmi tant d’autres d’aborder le sujet. Elle a ceci de particulier qu’elle permet via des techniques qui conduiraient à la mort si elles n’étaient pratiquées dans le cadre d’une maitrise stricte, d’affronter cet énorme pouvoir qu’à chaque être humain entre ses mains.
Santé Holistique SÀRL vous proposent diverses formations qui vont toutes dans ce sens : vous faire prendre conscience de votre pouvoir de créer votre vie à l’image de votre rêve



Jean-Christian Balmat, Santé Holistique SÀRL


Depuis 1991 nous vous proposons:

·       cours hebdomadaires
·       Stages Intensifs
·       Semaines Intensives
·       Camp d'été
·       Formation Modulaire
·       Cours Ueshi-Daeshi



Aucun commentaire:

Publier un commentaire